Le Conseil National de la Résistance (CNR)

Blog de Raoul Marc Jennar 15 mars 2011

Actualité des valeurs du programme du Conseil National de la Résistance

Le Conseil National de la Résistance (CNR) se réunit pour la première fois clandestinement, le 27 mai 1943. Il regroupait les huit mouvements de résistance, les deux grandes confédérations syndicales: la CGT( réunifiée) et la CFTC, six représentants des principaux partis politiques représentants la France Libre.

Le CNR a défini son programme prévisionnel pour la libération, le 15 mars 1944. Le titre de cette première édition était « Les jours heureux ».

· Ce programme se fixait des objectifs d’une saisissante actualité.

· La première partie est un plan d’action immédiate pour la libération du pays

· La seconde partie fait état des mesures à appliquer dès la libération du territoire.

Ces mesures visent à rétablir la République par le Gouvernement provisoire de la République française.

Elles instaurent la démocratie la plus large par:

- le rétablissement du suffrage universel

- la liberté de la presse, son honneur et son indépendance

- le respect de la personne humaine

- l’égalité absolue de tous les citoyens devant la loi.

La maîtrise publique des grands services de la nation

- le retour à la nation des grand moyens de production

- la nationalisation de l’énergie, gaz et électricité, des compagnies d’assurances et des grandes banques (en 1946).

Le développement des droits sociaux

- droit au travail et au repos pour tous ( semaine des 40 heures en 1946)

- création de la sécurité sociale pour tous

- mise en place de la retraite par répartition

- augmentation des salaires de 18% (1946)

- création du SMIG (1947)

- prélèvements exceptionnels sur les hauts revenus

- possibilité pour tous de bénéficier de l’instruction et d’accéder à la culture, quels que soient les niveaux de revenus

- création des comités d’entreprise.

Toutes ces mesures constituent les bases de notre République et de notre organisation sociale. Depuis longtemps, certains gouvernants ou dirigeants de la finance ou du grand patronat s’emploient à les détruire.

Denis Kessler, ancien vice-président du MEDEF, dans le magazine Challenge déclarait le 4 octobre 2007 : « nous devons défaire méthodiquement le programme du CNR » ajoutant que « le gouvernement s’y emploie ». Face à de tels propos et face à une telle volonté de détruire, nous, citoyens, devons nous indigner et résister.

Liens Du référendum à la présidentielle

Le Conseil National de la Résistance (CNR) dans Dans l'air du temps copyfavicon dans Incontournabletrans

Algérie : One blog away |
eric fevrier cantonales 2011 |
Le Blog de "l'Africain" |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | tropcesttrop
| LA PHILOSOPHIE (POLITIQUE) ...
| Le défi démo-cratique en Al...