CHEMINOTS, un très grand film

Mardi 22 , Sainte -Tulle a donné la projection du film « CHEMINOTS », produit par le Comité d’entreprise de la SNCF. Avec ce film,le spectateur rentre au cœur de l’entreprise et découvre l’ensemble de ses activités, jusqu’aux moins visibles : aiguillage, répartition des voitures, entretien… Tout ce travail de l’ombre nécessite une coordination complexe entre différents services et le plus souvent une attention sans faille. Au quotidien, les agents parent les dysfonctionnements de tous ordres sans même que le voyageur en ait conscience.

Ce film met en évidence le sérieux, la conscience professionnelle et l’amour du métier des cheminots. Ils expriment leur sentiment d’appartenir à une grande famille dont ils sont fiers. Dans la culture du cheminot, on donne le meilleur de soi-même et pour ses camarades et pour les usagers.
Donner le meilleur de soi-même dans son travail, toute la socio-psychologie contemporaine le confirme, est le meilleur moyen, si ce n’est l’unique, de se réaliser, d’exister. Chacun d’entre-nous lutte pour la reconnaissance sociale. C’est par le regard des autres que nous existons. C’est par l’amour que nous rendent les autres que nous sommes capables d’amour. C’est par nos actions dans notre vie professionnelle que nous pouvons acquérir estime et confiance en nous même.

Mais que demande la direction et ses sinistres managers aux travailleurs du rail dans une société en voie de privatisation ? Répondre à des « process », à des tâches parcellarisées, agir sur un seul poste… Le travail, pour le cheminot, est vidé de son sens. C’est la souffrance devant ce travail devenu insensé que le spectateur de ce grand film, CHEMINOTS, ressent dans ses tripes. Et ça fait mal.

La société capitalo-productiviste vise à robotiser l’humain.

Paradoxalement, c’est dans l’amour du travail bien fait, dans la solidarité qui unit ces travailleurs de la SNCF que réside le germe de leur destruction programmée. De par leur acharnement à effectuer coûte que coûte un travail fait au mieux, les employés, en palliant aux lacunes de sécurité d’une direction aveugle se font complices de leur exploitation grandissante.

Alain
CHEMINOTS, un très grand film dans Culture copyfavicon dans Dans l'air du tempstrans dans Economie

Algérie : One blog away |
eric fevrier cantonales 2011 |
Le Blog de "l'Africain" |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | tropcesttrop
| LA PHILOSOPHIE (POLITIQUE) ...
| Le défi démo-cratique en Al...