Un prêt du FMI pour aider DSK !

Sa remise en liberté aura un coût financier énorme pour Dominique Strauss Kahn. La solution ? Un prêt du FMI. Oui mais un prêt assorti de conditions…

par Adrienne sur Agoravox

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/un-pret-du-fmi-pour-aider-dsk-94395

Au million de dollars de caution proposé par la défense, le juge a ajouté cinq millions de dépôt de garantie.
Une somme rondelette à laquelle s’ajoutent les frais de surveillance électronique et de gardiennage, à la charge du détenu ainsi que le loyer de l’appartement où il sera mis en résidence surveillée.
Une dépense estimée à 200 000 dollars mensuels par certains médias.

Ah ! le FMI ! DSK en personne ! Superbe timming ! Nous allons pouvoir discuter de la tranche de 12 M€ de remboursement de la dette…

Bien sûr, la caution lui sera restituée à l’issue du procès, mais il y a des chances pour qu’à ce moment, amendes et autres dommages & intérêts viennent rogner ce remboursement.
Dominique Strauss Kahn évidemment n’est pas à plaindre financièrement, son salaire à la direction du FMI était officiellement de 495 000 $ par an, somme à laquelle il faut ajouter les retours sur investissements qu’il a par ailleurs.

La caution à débourser reste, malgré sa situation aisée, considérable et c’est le but dissuasif d’une caution. Il peut s’appuyer sans doute aussi sur la fortune considérable de sa femme Anne Sinclair, héritière d’un grand collectionneur de tableaux, mais cela suffira t’il ?
Il est vraisemblable donc que DSK ne soit pas en mesure de réunir tout cet argent sans l’emprunter.

Mais à qui ? La solution est toute trouvée : au FMI voyons ! Oh, bien sûr le FMI n’est pas préteur commode, c’est là son moindre défaut. Avant de débourser le moindre écu, il va exiger de DSK toute un panel de mesures d’austérité. Notre cigale sera elle en mesure des les tenir ? Voyons :

-Réduire son salaire de 20%. Bon ben ça c’est fait, il n’a plus de salaire.
-Privatiser les avoirs. Faisable : Anne vendra quelques tableaux.
-Dégraisser. Aïe, il va falloir perdre des kilos et la mise en résidence ça n’aide pas. Demander conseil à Hollande.
-Abstinence sur le troussage de bonnes. Ses avocats l’avaient déjà prévu : Ce n’est pas à la cheville qu’il portera le bracelet électronique.
-Plus de voyages en Porsche. En plus avec une Porsche on a vite fait de sortir du périmètre autorisé sans s’en rendre compte. Une paire de baskets suffira. 
-Liquider la couverture maladie et vieillesse.

Il est vrai que ces conditions seront d’autant plus pénibles qu’il sera bloqué à New York, ville où l’étalage des tentations n’a pas de limites.

Aussi le FMI a eu une idée lumineuse. Demander au tribunal de délocaliser l’affaire à Athènes !

Ainsi DSK remplirait d’un seul coup toutes les conditions pour obtenir une aide du FMI.
Nul doute que les Grecs seraient ravis de lui faire une petite place au soleil en retour pour les attentions qu’il a eues pour eux dans la gestion de la crise de leur dette souveraine !

Algérie : One blog away |
eric fevrier cantonales 2011 |
Le Blog de "l'Africain" |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | tropcesttrop
| LA PHILOSOPHIE (POLITIQUE) ...
| Le défi démo-cratique en Al...