« Un bateau français pour Gaza » : l’appel des politiques

 373 élus et responsables politiques en soutien à la campagne « Un bateau français pour Gaza ».

Depuis 2007, la population de la bande de Gaza vit sous blocus complet. Ce blocus, illégal au regard du droit international, est une punition collective de toute la population, la privant de ses droits fondamentaux : liberté de mouvement, droit à la santé, droit à l’éducation et au travail.

Il est rendu plus insoutenable encore par l’attaque israélienne « Plomb durci » qui, il y a deux ans, a fait de Gaza un champ de ruines, plus de 1400 morts et des milliers de blessés.

En mai 2010, dans une action citoyenne non violente et humanitaire, conforme à la résolution 1860 du Conseil de sécurité, la Flottille de la Liberté a voulu briser ce blocus. Mais l’armée israélienne a attaqué les bateaux dans les eaux internationales. Bilan : 9 passagers abattus et de nombreux blessés.

Cette « violation grave des droits de l’Homme » selon le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, a provoqué les protestations des gouvernements et des peuples du monde. Sous la pression, le gouvernement israélien a dû reculer et finalement a annoncé l’allègement du blocus de Gaza.

Poursuivant cet engagement citoyen, le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens et la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, ont lancé en octobre la campagne « Un bateau français pour Gaza ». 1

En juin 2011, un bateau français partira vers Gaza avec une nouvelle Flottille de la Liberté – une quinzaine de bateaux, des dizaines d’organisations, de coalitions européennes et internationales en contact avec l’ensemble des organisations de la société civile palestinienne.

Nous, élus et personnalités politiques, dénonçons la situation humanitaire et humaine dramatique imposée aux Palestiniens de Gaza qui résulte non pas d’une catastrophe naturelle mais d’une politique illégale d’enfermement et d’actions militaires.

Elle n’aurait pas été possible sans la passivité de la communauté internationale, de l’Union européenne, dont la France, qui ont pourtant condamné le siège de Gaza.

Il est urgent aujourd’hui qu’elles agissent pour la levée de ce blocus.

Dans notre diversité d’approches, résolument attachés au droit international et à son application pleine et entière ainsi que le prévoit la Charte des Nations unies, nous appelons à soutenir la démarche non violente des passagers qui prendront la mer au printemps et nous appelons les autorités françaises à exiger les garanties de leur sécurité. Nous nous joindrons sous une forme ou une autre, aux initiatives prises en ce sens, au plan national ou local.

Nous appelons les Françaises et les Français à se mobiliser et à peser de tout leur poids pour la levée du blocus illégal de Gaza et pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.

Soutenons le peuple palestinien

Brisons le blocus de Gaza

Meeting de soutien à la campagne « un Bateau français pour Gaza »

Mardi 31 mai 2011 à partir de 19h30

Bourse du travail – 85 rue Charlot – Métro république

Le 31 mai 2011 à partir de 19h30 à la Bourse du travail, 85, rue Charlot, 75003 Paris. Métro : République

Avec :

- Pouria Amirshahi, secrétaire national à la coopération, à la francophonie, à l’aide au développement et aux droits de l’Homme du Parti socialiste (PS) 

- Clémentine Autain, représentante de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE)

- Cécile Duflot, secrétaire nationale d’Europe Écologie – Les Verts (EELV)

- Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français (PCF)

- Myriam Martin, porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)

- Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de Gauche (PG)

- Etienne Pinte, député, Union pour un Mouvement Populaire (UMP)

Algérie : One blog away |
eric fevrier cantonales 2011 |
Le Blog de "l'Africain" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tropcesttrop
| LA PHILOSOPHIE (POLITIQUE) ...
| Le défi démo-cratique en Al...