Le Fion. Un trou, un vrai…

Par Professeur Claudius

http://www.lavoixdesallobroges.org/culture/359-decouverte-du-village-de-fion

En goguette dans la Yaute, le Professeur Claudius y a découvert une bourgade au nom bien cocasse. Présentation du lieu dit entre description fantasmagorique et jeux de mots à deux balles cinquante.

Situé à une vingtaine de kilomètres au sud de Thonon-les-Bains et de sa cuvette, le lac Léman, le Fion est une bourgade à la facette riante et sympathique. Contrairement à une rumeur répandue par Eddy Mitchell, ce village ne se trouve pas sur la route de Mes fesses, mais sur celle d’Abondance, en suivant les chemins escarpés, tortueux et étroits de la vallée de la Drance. Petit hameau, avec ses chalets dispersés et ses quelques producteurs d’Abondance, le Fion n’est souvent pas loin d’apparaître aux visiteurs de passage qui le découvrent pour la première fois comme un bled, ou plutôt un trou, voire même pour certains d’entre eux, comme le trou du cul du monde… D’ailleurs, il n’y a qu’une centaine d’habitants installés dans Le Fion.

Jumelé à Montcul ?

Un trou pourtant des plus dynamiques qui multiplie les jumelages avec ses cousins naturels que sont Bale en Suisse, Montcul en Isère ou encore son voisin savoyard, La Crottaz. Et puis, pour celui qui sait l’apprivoiser et le regarder avec tendresse, le Fion peut facilement révéler des qualités insoupçonnées, parce que trop souvent enfouies à l’intérieur du village. Ainsi, grâce à ces 800 mètres d’altitude, le centre du Fion bénéficie d’une température relativement clémente en été. En cette saison, il est de bon ton également de parcourir les faubourgs de ce charmant village, agrémentés d’une végétation luxuriante. Il est à noter, d’ailleurs, que nombre de spécimens florales profitent du climat sain et naturel du Fion. N’hésitez pas non plus à respirer les délicates senteurs de sapins, châtaigniers et autres arboricoles portées par son vent léger et doux. Enfin, pour les adeptes du tir à l’arc, un club d’archers est à votre disposition au milieu du Fion où vous aurez tout le loisir de bander votre arc pour tirer un coup.

Un coin où il fait bon vivre

L’hiver, les amateurs de ski de fond apprécieront son cadre champêtre et son air sain car beaucoup de pistes de la région mènent au centre du Fion. En fin de soirée, de nombreux lieux de vie font vivre le centre du village qui n’est pas bien grand mais qui reste ouvert 24 h sur 24. Les bars vous accueilleront afin de vous retrouver pour boire un coup à la santé du Fion. Dans ces endroits où, en fin de semaine le Genépi coule à flots, il n’est pas rare que l’alcool favorise les rencontres, même si ces idylles, en raison du caractère touristique de la clientèle, sont souvent de courtes durées. Le Fion, n’est donc pas l’endroit idéal pour trouver l’âme sœur, car, vous ne pourrez pas y envisager de relations à long terme, mais simplement de nombreux « plan cul ». Pour les plus sages, mais pas les moins frileux, ils pourront toujours trouver un peu de chaleur et d’intimité en se regroupant autour de ses fameux poêles. Bref, voici un petit village accueillant au cœur de notre région montagnarde où il fait bon vivre. Cette conclusion est un peu foireuse, mais n’en ayant pas d’autre sous la main, vous devrez vous en contenter. Arvi pa.

Algérie : One blog away |
eric fevrier cantonales 2011 |
Le Blog de "l'Africain" |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | tropcesttrop
| LA PHILOSOPHIE (POLITIQUE) ...
| Le défi démo-cratique en Al...