Gaz de schiste, beaucoup d’agitation et au final… rien !

 

par François Veillerette

copié collé de http://leplus.nouvelobs.com/contribution/189991;gaz-de-schiste-beaucoup-d-agitation-et-au-final-rien.html

Des dizaines de milliers de citoyens se sont mobilisés contre les gaz de schiste. Pourtant, la loi a fait pschiiit…

Article co-écrit par Marine Jobert et François Veillerette, auteurs de l’ouvrage « Le vrai scandale des gaz de schiste » (Les Liens qui Libèrent).

Les six mois de mobilisation de dizaines de milliers de citoyens, vent debout contre les gaz de schiste, auront accouché d’une loi qui ne règle… rien !

Les sociétés pétrolières détiennent toujours des permis d’explorer en bonne et due forme et comptent bien forer, encouragées par des politiques qui ne veulent pas insulter l’avenir. Car l’énergie est et demeure un sujet tabou en France : les débats ont depuis toujours été escamotés par des élites éclairées au nucléaire (58 réacteurs, qui fournissent près de 80% de l’électricité du pays) et aux grands ouvrages hydroélectriques (près de 400).

Menaces de poursuites en diffamation

Et manifestement, « ces gens-là » n’aiment pas être dans la lumière : l’avocat de Julien Balkany, demi-frère du député-maire de Levallois-Perret Patrick Balkany – un très proche de Nicolas Sarkozy – nous a gratifié de menaces de poursuites en diffamation. Julien Balkany qui fut, rappelons-le, vice-président non exécutif d’une des sociétés titulaires d’un permis d’exploration de pétrole de schiste dans le bassin de Paris, essaierait de nous faire ravaler quelques lignes qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

Mais il faut regarder au-delà de ces menaces qui semblent fleurir ces derniers temps.

Ouvrir un débat sur l’énergie

Paradoxalement, les gaz de schiste – qui sont dangereux pour l’environnement et la santé – sont une chance pour notre pays. C’est l’occasion d’ouvrir enfin, un débat général sur l’énergie. Le soulèvement populaire du printemps dernier est un sursaut, un signal, une mise en garde : il témoigne du refus d’une proportion croissante de citoyens de se voir imposer leurs choix de vie.

Dans notre société poly-toxicomane aux énergies, ouvrir cette immense controverse exige du courage et une vision à long terme. C’est dans ce contexte que sort notre livre, qui pose des questions simples et directes : quels sont nos vrais besoins ? Comment les adapter aux vastes changements induits par le dérèglement climatique ? La caste technocratique qui monopolise les décisions depuis 60 ans – la bombe, la création d’Elf, le nucléaire, les gaz de schiste – peut-elle enfin être remise à sa place ? Nous le croyons, nous en sommes même sûrs.

Auteur parrainé par Guillaume Malaurie

Algérie : One blog away |
eric fevrier cantonales 2011 |
Le Blog de "l'Africain" |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | tropcesttrop
| LA PHILOSOPHIE (POLITIQUE) ...
| Le défi démo-cratique en Al...