Affaire Takieddine : la police sur la piste des voyages de Sarkozy et Copé

Copié collé de Médiapart, ce jour -  Extraits

Karachi : Takieddine mis en examen par le juge Van Ruymbeke, Sarkozy en danger

La justice est aussi sur les traces de Copé Affaire Takieddine: les pièces qui accablent les hommes du PrésidentNicolas Sarkozy pourrait être rapidement rattrapé par la mise en cause de son ancien collaborateur et ami, Thierry Gaubert, mis en examen, le 20 septembre, par le juge Van Ruymbeke dans l’affaire Takieddine. L’entourage du président de la République le sait. Et cette crainte figure noir sur blanc dans les écoutes judiciaires de Brice Hortefeux et de Thierry Gaubert, et de sa fille .Les enquêteurs ont été mis, ces derniers jours, sur la piste d’un luxueux voyage de Nicolas Sarkozy à Venise, payé dans les années 1990 sur les fonds de Thierry Gaubert. Ces fonds sont désormais suspects.

Après les révélations d’Hélène Gaubert Karageorgevitch, princesse de Yougoslavie, sur les transports de fonds en espèces opérés par son mari et le marchand d’armes Ziad Takieddine, M. Gaubert a reconnu, le 20 septembre, la gestion de plusieurs comptes non déclarés à l’étranger. Et notamment un compte ouvert à la banque Pictet de Genève, dans une période où il travaillait encore sous l’autorité de Nicolas Sarkozy.

Même s’il a certifié aux policiers « n’avoir jamais reçu un centime de M. Takieddine en lien avec ses fonctions d’intermédiaire dans les contrats d’armement », M. Gaubert a admis avoir reçu des fonds du marchand d’armes sur un compte à la HSBC et sur un autre aux Bahamas. Il a d’ailleurs été mis en examen pour « recel d’abus de biens sociaux » et il est soupçonné, avec M. Takieddine, d’avoir contribué au financement occulte de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995.

Ces opérations financières sont désormais susceptibles d’atteindre le chef de l’Etat. En particulier si les comptes de Thierry Gaubert, comme ceux de M. Takieddine, ont financé des déplacements ou des frais de bouche de M. Sarkozy ou d’autres dirigeants de l’UMP. La prise en charge du voyage de Nicolas Sarkozy à Venise incluait des billets d’avion en classe «affaires» et des nuitées d’hôtel dans une suite d’un des plus beaux palaces de Venise, le Cipriani, dont les prix oscillent aujourd’hui entre 2.400 à 8.000 euros la nuit.

Questionné par Mediapart sur ce voyage, M. Gaubert a déclaré ne plus s’en souvenir. « Je n’en sais rien, je ne crois pas », a-t-il déclaré. Contacté ce matin, l’Elysée n’a pas donné suite à nos questions.

Abonnez vous à médiapart

Algérie : One blog away |
eric fevrier cantonales 2011 |
Le Blog de "l'Africain" |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | tropcesttrop
| LA PHILOSOPHIE (POLITIQUE) ...
| Le défi démo-cratique en Al...