Pourquoi je n’irai pas voter aux primaires socialistes

 

La République met en place et orchestre le jeu des élections.

Mais les élections présidentielles sont soumises en priorité à un jeu d’argent… ce qui ne laisse guère de place à la démocratie.

En apparence les primaires socialistes apparaissent aux yeux d’un grand nombre comme « modernes ».  Admettons qu’elles soient à la mode. Mais sont elles démocratiques ?

Le rôle des adhérents d’un parti est de concevoir un programme et de désigner le candidat qui le mènera à bien.

Avec des primaires ouvertes à l’américaine, les adhérents ne sont plus maîtres du choix de leur candidat. La machine à broyer médiatique s’en charge.

Alors que le système capitaliste implose, alors que l’Europe vacille, le grand cirque médiatique tourne autour de la primaire socialiste.

Comme aux USA, ces primaires nous condamnent au bipartisme réduisant les autres partis à néant puisque privés de participation aux élections, ils n’obtiendront pas de financement.

Il est étonnant de constater qu’un parti socialiste, à l’origine anticapitaliste, applique un système directement importé du pays du capitalisme triomphant.

C’est bien ce qu’écrit une journaliste américaine dans le ‘‘Foreign Policy  » bien que Sarkozy se soit toujours vanté d’être un candidat dans le style américain, ce sont les socialistes qui, malgré leurs horreur de la vulgarité capitaliste ont adopté notre système’’.

C. R

Algérie : One blog away |
eric fevrier cantonales 2011 |
Le Blog de "l'Africain" |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | tropcesttrop
| LA PHILOSOPHIE (POLITIQUE) ...
| Le défi démo-cratique en Al...