Présidentielle 2012 : si j’étais Eva Joly…

 

Copié /collé Le Yéti Publié le 18/11/2011

http://blogs.rue89.com/yeti-voyageur/2011/11/18/presidentielle-2012-si-jetais-eva-joly-225794

Jolie réponse d’Eva Joly, ma foi, à ceux [rire] qui doutaient d’elle. Très gaullien ce retrait « sur les hauteurs » d’une candidate pour échapper à la fébrilité de convulsions partisanes qu’elle ne maîtrisait plus.

On note comme une sorte de stupéfaction gênée dans le monde politique, y compris et surtout parmi ses propres partisans, devant cette réaction altière.

Faut dire, ils l’ont tout de même bien cherché ! Oh, cet accord gluant d’ambition carriériste du staff d’EELV avec le PS ! Je trouve Paul Jorion bien hasardeux de présenter miss Duflot en passionaria anti-Mox dans son dernier « Temps qu’il fait » (à ne pas rater cependant pour un savoureux test comparatif entre supposés « prophètes » et prétendus « experts »).

En lieu et place d’une croisade contre le Mox et autres saloperies lobbyistes, moi, avec mon esprit tordu, je vois surtout la conquête facile de circonscriptions cousues mains, point.

Une déclaration gaullienne

Tordu pour tordu, si j’étais Eva Joly, voilà ce que serait mon attitude à venir. Passés quelques jours de reconstitution mentale bien mérités (en terre irlandaise, par exemple), je reviendrais officiellement sur le devant de la scène via une conférence de presse bien sentie.

Et je ferais la déclaration suivante :

« Moi, Eva Joly, fidèle à mon image d’intégrité et à la force de mes convictions, je maintiens plus que jamais ma candidature à la prochaine présidentielle de 2012.

Mais, en vertu du principe d’indépendance qui justifie ma démarche politique, je me désolidarise d’un accord conclu prématurément par mes cher(e)s ami(e)s avec nos adversaires du Parti socialiste.

Je maintiens en l’état, l’intégralité des mesures qui participent de mon engagement et de mon programme, en particulier l’arrêt progressif de la filière nucléaire et son remplacement par de nouvelles sources énergétiques plus écologiques. »

Hé hé hé, ça aurait de ma gueule, vous ne trouvez pas ? Tête des « cher(e)s ami(e)s » ! Mais que voudriez-vous qu’ils fassent, mis à leur tour devant le fait accompli ?

Eva Joly, elle, aurait trouvé une jolie occasion de relancer une campagne un brin patinante et de forger un peu plus une personnalité au-dessus des contingences matérielles et professionnelles de quelques-uns de son entourage.

Non, non, je vous assure que je n’ai pas abusé du Beaujolais nouveau !

Algérie : One blog away |
eric fevrier cantonales 2011 |
Le Blog de "l'Africain" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tropcesttrop
| LA PHILOSOPHIE (POLITIQUE) ...
| Le défi démo-cratique en Al...